Lorsque l’appareil auditif touche à ses limites

Aujourd’hui, la technique et la médecine sont si avancées que même les gens pratiquement sourds ont une chance de retrouver une meilleure audition avec un implant cochléaire (abréviation: CI), une prothèse auditive électronique utilisée lorsque les appareils auditifs conventionnels ne peuvent plus apporter d’amélioration. Les enfants nés sourds, surtout, doivent être dotés d’un CI très tôt afin de pouvoir faire l’apprentissage de la parole et de l’audition.

La voie vers l’implant cochléaire

1. Diagnostic et recommandation

Généralement, le médecin ORL ou un audioprothésiste pose le diagnostic, établit la nécessité d’un CI et adresse le patient à un centre spécialisé.

2. Conseil

Là, on détermine si un CI est une solution pertinente pour le patient. Si c’est le cas, le patient est informé sur l’opération, le fonctionnement du CI et la réhabilitation.

3. Intervention chirurgicale

Dans une clinique ORL, le chirurgien implante les composants internes du CI et dispose l’électrode dans la cochlée. L’opération dure deux à quatre heures.

4. Adaptation et réhabilitation

La première activation et l’adaptation du système par l’audioprothésiste interviennent deux à quatre semaines après l’opération.

Alors commence la réhabilitation postopératoire: chez les patients adultes, le processeur vocal est réglé individuellement en fonction des facultés auditives. Ensuite, le patient suit un entraînement complet d’audition et de parole durant quelques mois. Chez les enfants, la réhabilitation s’étend généralement sur plusieurs mois ou années. Au cours de cette période, les enfants font l’apprentissage de l’audition et de la parole grâce à un suivi intensif.